Contournement ferroviaire Nîmes/Montpellier

Le Contournement ferroviaire Nîmes/Montpellier (CNM) traverse près de 100 secteurs hydrauliques en exploitation.

Les canaux du Réseau Hydraulique Régional sont impactés en 7 endroits (3 ouvrages passent désormais en siphon sous la future voie ferrée).

Pour les autres secteurs de travaux, des conduites sous pression de tous diamètres (50 à 1100 mm) sont à rétablir sur plus de 200 sites (soit plus de 400 raccordements avec mise sous fourreau ou galeries). La perte de surfaces irriguées sera de l'ordre de 700 hectares.

Les investissements totaux concernant le RHR s'élèvent à près de 70 M€, dont près de 50 M€ réalisés sous maîtrise d'ouvrage de BRL. Les travaux impactant le Réseau sont financés par Oc'Via (convention signée le 3 juillet 2012). 

L'objectif pour BRL et BRL Exploitation est de minimiser l'impact du chantier global Oc'Via sur le service de l'eau et les retombées pour les usagers pendant les travaux (délais de coupures optimisés, hors périodes de besoins) puis au-delà (en gardant le potentiel des ouvrages actuels).

Durant le chantier la surveillance de la qualité de l'eau distribuée est accrue, pour éviter tout risque de pollution. Ce challenge est relevé avec tous les moyens du groupe BRL : maîtrise d'ouvrage (coordination, programmation), ingénierie (conception, suivi des travaux), exploitation (impacts domaniaux, maintien du service de l'eau).

Les grands chantiers concernant les canaux se sont achevés fin 2014 et les rétablissements de réseaux en 2015.

 Retrouvez toutes les informations sur le projet CNM et sur l'avancé des chantiers sur le site d'Oc Via


 Voir le clip - CNM : Rétablissement du Canal de Campagne

 

Informations Légales